slideshow 1

Vous êtes ici

Histoire de la maison

La vaste demeure accueillant actuellement les collections du musée de Nivelles fut construite en 1764 par les Trinitaires du Prieuré d'Orival, dans la campagne de Nivelles, qui souhaitaient disposer d'un refuge à l'intérieur de la ville.  L'ordre mendiant des Trinitaires, créé dans le contexte des Croisades, avait pour mission de s'occuper du rachat des chrétiens captifs des musulmans en Terre sainte. 
      
Lorsqu'en 1783, l'empereur Jospeh II ordonna la suppression de l'ordre, la maison devint propriété de l'Administration, elle fut louée à un notable de la ville, le baron Pallandt et finalement vendue à Marie-Anne de Biseau. En 1804, l'époux de cette dernière, Bernard de Prelle, fit don de l'établissement aux pauvres de la ville. La maison devint dès lors un bien du Bureau de Bienfaisance de la ville de Nivelles, où fut implanté un atelier de charité de tisserands.
      
Cette activité prit fin en 1812 et la maison abrita «  L'Hôtel des Pays-Bas ». Ensuite, une série de nouvelles activités se succédèrent dans cette maison dans la première moitié du XIXe siècle. Elle reçut ainsi le Collège Communal pendant quelques années, puis accueillit l'école communale, tandis qu'elle se transforma en un Mont-de-piété dans la deuxième moitié du XIXe siècle, ppour devenir finalement un orphelinat. 
Histoire du musée :  
      
En 1953, la Commission d'Assistance Publique confie l'ancien refuge des Trinitaires d'Orival à la Société Archéologique de Nivelles (SAN), créee en 1876, pour y placer un musée regroupant leurs collections. Ainsi, le 31 octobre 1953, la CAP (devenue CPAS), la SAN et la Ville de Nivelles signent le début de la vie d'un nouveau musée et la conservation des collections. Le premier conservateur fut René Lesuisse, membre de la SAN et professeur d'histoire de l'art à L'Athénée de Nivelles.
      
L'inauguration officielle du musée se fit le 10 juin 1956 ; la même année, le bâtiment fut classé.
 

Ces informations sont disponibles et détaillées dans le catalogue du musée.